• Chez Kanhel3 Lecture

    Chez Knhel3 Lecture

    chez Khanel3

    Le mois de Novembre c'est lecture

    ou divertissement qui vous tient à coeur

    *******

    Je n'ai pas trop le temps de me plonger dans une lecture intéressante à mes yeux.

    D'autres occupations me tiennent à coeur (jardin, couture) mais je poursuivrais dans le thème de la lecture avec des livres qui m'ont marqués dans le temps.

    *******

    Chez Knhel3 Lecture

    Tome I -La maison des visages perdus

    "1944. C'est la fin de la guerre. Erich Schwabe, soldat allemand, saute sur une mine. Quand on le relève, il n'a plus de visage. Seuls ses yeux restent vivants.

    Partant de cet atroce accident, Heinz G. Konsalik raconte la vie des blessés de la face dans le château Bernegg transformé en hôpital. Deux docteurs, le professeur Rush et le chirurgien Lisa Mainetti, reconstruisent millimètre par millimètre de nouveaux traits. 132 blessés, plutôt monstres qu'hommes, vivent en communauté dans cette maison sans miroir aux fenêtre opaques. Malgré des soins attentifs et dévoués, ces hommes savent que personne, ni mères, ni soeurs, ni épouses ne les reconnaîtront. Et ils vivent d'espoir pourtant… d'un espoir poignant et tragique. Les Américains arrivent. Ils prennent possession de l'hôpital et sont obligés de considérer ces grands blessés comme des prisonniers. Mais le major Braddock autorise cependant la venue d'Ursula Schwabe auprès de son mari. Et c'est la rencontre de deux êtres que la guerre a séparés, blessés, arrachés à leur vie heureuse…"

    Tome 2- Le retour tragique

    (ne m'a pas autant passionné)

    Chez Knhel3 Lecture

    "Erich Schwabe, a obtenu l'autorisation de retrouver sa femme Ursula.
    Ce premier contact avec la vie normale bouleverse le blessé, mais le professeur Rusch et Lisa Mainetti parviennent à lui faire reprendre conscience de sa dignité d'homme. Libéré, il quitte le château pour tenter de reprendre son existence ancienne. Mais pour tous ceux qu'une affreuse blessure a retranchés du monde, « reprendre son existence » est une atroce épreuve. Le doute, la jalousie, l'angoisse s'infiltrent dans le cœur et empoisonnent les rapports les plus tendres et les plus naturels.
    Dans ce livre bouleversant, Konsalik étudie le cas de plusieurs grands blessés qui essayent de revivre, et cela donne un récit poignant qui est en même temps un message contre la guerre, pour la paix du monde."

    Ce livre m'avait été conseillé par une personne qui a été infirmière toute sa vie. J'avais 25 ans.

    J'ai aimé l'auteur et donc j'ai lu plusieurs livres de lui . Il savait décrire les sentiments.