• Jeu de Lettres n°189

    Jeu de lettres-186

    nouvelle proposition de Lady Marianne pour 

    le jeu de lettres n° 189

    *******

    Jeu de Lettres n°189

    PULVERULENCE

    Quand le boulanger commençait son service, il regroupait les ingrédients près du pétrin. Dès qu'il mettait la main dans la farine, il se rappelait de son oncle qui travaillait à l'usine de Luzenac. Le talc dans lequel il lui laissait tremper les doigts resplendissait en une pulvérulence si blanche qu'il en clignait des yeux. La farine lui laissait la même impression mais ses yeux pleurent chaque fois que cette poudre s'envole.On l'avait prévenu quand il allait s'engager dans ce métier. Certains veulent qu'il change de profession par rapport aux horaires de présence, d'autres au contraire disent que c'est un métier réputé. Après ces pensées il finissait par  mettre la levure..Quand la durée du pétrissage arrive à terme, il laisse la pâte fermenter. Ensuite fait des pâtons aux formes souhaitées qu'il pose sur une couche en lin pour qu'ils "lèvent"...Avec une certaine lenteur, il sort les baguettes du four. Avec précaution, pour ne pas les casser, il les pose sur une grille. Même s'il est crevé à la fin de sa journée, il continuera ce métier, il l'aime trop.


  • Commentaires

    8
    Jeudi 8 Novembre à 00:33

    et oui les metiers manuels se perdent....

    il a bien raison de s'accrocher et de l'aimer son metier car le vrai pain c'est celui du boulanger

    joli texte

    7
    Lundi 5 Novembre à 10:17

    Un très beau métier  qui rencontre encore  de fervents partisans même des reconversions mais les contraintes sont nombreuses .

    Bravo pour ton texte 

    Bonne journée 

    Bisous 

    6
    Dimanche 4 Novembre à 14:59

    Bravo pour ton texte !

    Bisous

    5
    Dimanche 4 Novembre à 11:30

    C'est un métier qui jamais ne s'éteindra......Mais hélas que de sacrifices.......

    Je déteste ceux qui ne font que cuire des pains congelés ! je préfère le bon pain à l'ancienne

    Bisous ma Kristine de Toulouse

    4
    Dimanche 4 Novembre à 09:24
    LADY MARIANNE

    un beau métier en effet- des contraintes aussi-
    ça sent le vécu je trouve-
    une belle participation sur ce métier -
    bon dimanche- bisous et merci-

      • Dimanche 4 Novembre à 11:06

        et oui .. j'ai beaucoup participé dans ma jeunesse à la fabrication du pain.

        Bon dimanche

    3
    Dimanche 4 Novembre à 09:17

    Pas trop de temps pour écrire un long texte, juste un p'tit essai tout simple:

    - N'ayant pas été prévenue qu'il fallait s'habiller, elle est sortie cul nu dans la rue et elle l'a très mal vécu...

    Bisous et bonne journée

      • Dimanche 4 Novembre à 11:04

        Hi hi hi  Un bon début mais va falloir t'appliquer davantage pour trouver des mots d'au moins 5 lettres:

        et au moins 5 mots- cul nu et vécu ça ne marche pas .et puis il fait plutôt froid en ce moment

        .Bon dimanche



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :